Accueil > Activités de formation > Des groupes de recherche de sens > Diversité de nos formations

Diversité de nos formations

(1) Formation à dossiers (en 3 temps/dossiers)
La démarche de formation permet de traverser cette question du sens dans ses diverses dimensions. Elle se développe en trois temps. Chacun d’entre eux est accompagné d’un dossier de formation qui exprime les objectifs, la démarche, propose des textes de réflexion qui pourront être utilisés pendant le parcours.
Chaque dossier dure +/- un an. Les participants s’engagent pour un dossier mais le plus souvent, ils parcourent ensemble les trois étapes (I. Vouloir-vivre ; II. Vivre-ensemble ; III. Quels sens pour vivre et agir dans une société en débat ?).
La durée (+/- 4 ans) favorise un vrai travail de (trans)formation.

(2) Récit de vie
À partir d’une thématique prédéfinie, comme « la transmission », « les relations », « le métier de formateur/accompagnateur », il s’agit de poser des questions de sens qui traversent les histoires individuelles et de les relier à la grande Histoire, à des enjeux collectifs et de société. Les outils utilisés, spécifiques au « récit de vie », pour traverser les histoires individuelles sont, par exemple, l’arbre généalogique et la ligne de vie.
Plusieurs publications du Cefoc explicitent cette méthodologie et ce qu’elle permet dans les groupes. L’étude Raconter pour relier, publiée en 2012 ; l’analyse 2019, n°12 Pratiquer le récit de vie en éducation permanente.

(3) Des thèmes d’actualité
Le Cefoc a une attention particulière pour des thèmes ou des domaines de société qui excluent, plus particulièrement les plus vulnérables. Qui fragilisent, qui empêchent les uns et les autres d’être acteurs/trices de leur vie.
Un sujet comme "Prendre sa place" illustre cet objectif du Cefoc qui vise à ce que chacun.e puisse exprimer sa propre parole, son avis, ce qui lui tient à cœur et devenir un.e citoyen.ne qui participe à la construction de la société. Quelques analyses pour illustrer : Prendre sa place dans la cité : du manque à la prise en main citoyenne (2015) ; Prendre sa place par l’écriture. Un processus qui auteu(o)rise (2016).
D’autres thèmes comme "le travail", "la santé", "l’argent" ou encore "les médias" pour construire sa capacité d’analyser et de ne pas se laisser manipuler.

(4) « Près de nous des fins de vie, sens et non-sens »
La mort et la fin de vie, sont un exemple de thème d’actualité proposé régulièrement comme objet de formation.
Dans une société qui rêve de performances, de réussites immédiates et de sécurités illusoires, où trouver des lieux pour parler de la maladie, du vieillissement, de la lourdeur de l’accompagnement de parents âgés, de la fin de vie, de la mort, celle de proches, la nôtre aussi ? Comment aborder ces aspects tragiques de l’existence auxquels chacun d’entre nous est confronté dans sa vie personnelle, familiale ou professionnelle ? Comment affronter ces événements qui nous font peur et nous laissent démunis ? Quel sens ou non-sens leur donner ?
Échanger en groupe à ce sujet aide à les envisager et à les vivre autrement et permet en définitive de changer notre regard sur la vie pour moins la subir et oser la construire jusqu’au bout.
Echo du type de travail mené dans ces groupes notamment dans une analyse 2015 : Parler de mort et d’euthanasie pour plus de vie et dans une publication en 2016 : Vieillir et mourir, ici et aujourd’hui

(5) Atelier de spectateurs ou de lecteurs
À partir d’outils culturels comme un film au cinéma, la lecture de romans, des groupes font un travail de prise de recul sur des questions de société en faisant le lien entre la manière dont la fiction apporte une réflexion et ce que chacun.e fait comme lien, en retire pour soi.
Pour ce faire, depuis plusieurs années, le Cefoc développe des partenariats avec des bibliothèques, cinéma, ciné-clubs, centres culturels. Quelques analyses rendent compte de ce type de travail, à partir de la lecture de roman : La littérature, le monde et moi (2017) ou de films au cinéma : Ouvrir la voix des spectateurs (2018) et Le métier d’aide-ménagère : le voir au cinéma pour en débattre (2019).

(6) Lecture critique de textes fondateurs et philosophiques
À partir d’une thématique prédéfinie, il s’agit d’analyser des textes bibliques et d’autres traditions religieuses, philosophiques, pour envisager quel genre d’éclairage ils apportent à une thématique comme la violence, l’argent,… Et le sens de recourir (encore) à ce genre de textes anciens.

30 ans !

Samedi 5 décembre 17:04-22:00

Lieu : Namur (Wépion)

30 ans !