Accueil > Partenaires > Théologie par les pieds -13.11.2021 > Théologie par les pieds

Théologie par les pieds


Le 13 novembre 2021, à l’invitation du Cefoc et de trois partenaires, Entraide et Fraternité/Action Vivre ensemble, Lumen Vitae et le Vicariat de la santé du diocèse de Liège, une foule nombreuse s’est retrouvée autour de la mémoire de trois théologiens « par les pieds » décédés en 2020 : Jean-François Grégoire, Thierry Tilquin et Jean-Louis Undorf. Un temps d’hommage, de retrouvailles et de réflexion, les pieds dans la vie !

La parole aux amis

La matinée fait la part belle aux paroles d’ami.e.s et collaborateur.trice.s de Jean-François, Thierry et Jean-Louis. Ces témoins-amis nous donnent à voir non des super-héros mais des hommes de chair, d’os, d’engagement et de vulnérabilité. Trois hommes solidement ancrés dans des lieux et des réalités concrètes de femmes et d’hommes d’aujourd’hui : dans les prisons, les quartiers populaires, des lieux d’Église, le quart-monde, les mouvements, les hôpitaux mais aussi en Afrique, en Amérique latine et en Asie. En vivant et en luttant avec eux, ils ont mené une recherche de sens, jamais aboutie, inspirée par la vie et les actes de Jésus de Nazareth, lorsqu’il allait, lui aussi à la rencontre des femmes et des hommes de son temps. Loin d’être un temps nostalgique, cette évocation des trois amis ouvre un chemin et ranime nos propres engagements.

Un temps de prise de recul

José Reding, qui fut professeur des trois amis, rappelle « l’humus », le terreau commun de ces « penseurs par les pieds ». À l’époque de leur formation théologique à Namur, souffle – pour un temps – le vent d’ouverture qui a suivi le Concile Vatican II. C’est un climat où des portes s’ouvrent et se claquent, et pas seulement dans l’Église. Des dynamiques culturelles et sociales bousculent les traditions. La certitude de la nécessité de croire en Dieu pour bien vivre est mise en question. Jean-François, Thierry et Jean-Louis ont les pieds et la tête dans cette ambiance particulière.

Télécharger ici le document PDF de l’intervention de José Reding

Enregistrement audio à télécharger ici, des hommages, témoignages du matin et de l’intervention de José Reding

Caroline Werbrouck et Jean-Claude Brau rappellent eux aussi que toute réflexion produite sur la foi reste marquée par le lieu où elle est produite : aucun discours n’est absolu, et personne ne traverse l’intégralité des expériences humaines possibles. Mais chacun.e peut, à partir du lieu qui est le sien, renvoyer vers une vérité que personne ne détient. Ainsi, une théologie par les pieds sera toujours provisoire, locale et tâtonnante.

Télécharger ici le document PDF de l’intervention de Jean-Claude Brau et Caroline Werbrouck

Enregistrement audio à télécharger ici de l’intervention de Jean-Claude Brau (Cefoc) et Caroline Welbrouck (Vicariat santé et vie)

L’histoire à poursuivre

Avant de vivre un temps de célébration symbolique, les participant.e.s ont eu l’occasion, en petits groupes, d’échanger sur leurs « terreaux à eux/elles » : chacun.e a les pieds quelque part, dans des luttes et des défis. Et chacun.e est chercheur de sens, souvent avec d’autres, dans des collectifs.

Retrouvez ci-dessous les documents PDF de la page