Accueil > Publications et études > Analyses > Analyses 2009 > Place, sens et subordination du travail dans la Grèce ancienne

Place, sens et subordination du travail dans la Grèce ancienne

Dans la société contemporaine, en Occident, le travail occupe une place centrale. Il n’est pas bien vu de vivre dans l’oisiveté. Le travail comme emploi est ce qui permet d’accéder à des revenus et à des droits sociaux. Le travail est un moyen de reconnaissance et d’intégration, mais il est aussi le lieu d’oppressions et de souffrances, d’injustices et d’anéantissement de l’humain. Cette centralité du travail est un héritage du développement de la société industrielle. Une société de production de biens et de services qui améliorent les conditions d’existence.

Philippe Muraille, collaborateur au Cefoc, a revisité à ce sujet le philosophe Aristote, témoin de son époque où le travail et la fonction économique étaient essentiellement portés par les esclaves. Entre ce monde grec et le monde d’Occident, il y a manifestement des ruptures, mais aussi des continuités.

Télécharger ici l’analyse 4 complète


Facebook