Accueil > Publications et études > Analyses > Analyses 2013 > Les convictions philosophiques : une affaire privée ?

Les convictions philosophiques : une affaire privée ?

Partie I : Vous avez dit « conviction » ?

Quelle est la juste place des convictions religieuses, philosophiques dans l’espace public ? Ont-elles une part à prendre, ont-elles un rôle à jouer dans la construction de la société ? Ou sont-elles vouées à s’exprimer et à nourrir la vie de chacun(e) en son for intérieur, voire dans l’intimité d’un noyau familial ? Mais au fond, qu’est-ce qu’une conviction ? Qu’est-ce qui se cache derrière ce terme, souvent employé, rarement expliqué ? Le premier volet de cette analyse en deux parties s’attache à définir la notion de « conviction » sur base d’une expérience d’écriture collective au Cefoc.

Partie II : Réflexions autour d’expériences en Éducation permanente

Quelle est la juste place des convictions philosophiques dans l’espace public ? Ce second volet présente, sous la plume de Joseph Dewez, collaborateur au Cefoc, des expériences de formation au Cefoc, prenant en considération les divergences de convictions, y compris religieuses, dans des perspectives sensiblement différentes. Et ce, afin de former des « sujets-acteurs » de leur vie, au sein de la société. Les convictions ne seraient donc pas de l’ordre du privé, mais elles auraient quelque chose à dire et à apporter à la construction de la société.

Fermeture de nos bureaux

Du 7 août 08:00 au 18 août 16:30

Fermeture de nos bureaux