Accueil > Publications et études > Analyses > Analyses 2015 > L’Éducation permanente en tensions

L’Éducation permanente en tensions

Dans le paysage culturel belge, le Décret qui réglemente l’Éducation permanente encourage les actions visant une analyse critique de la société. Dans le domaine de la formation qui est celui du Cefoc, cultiver cette visée implique de résister lucidement à des logiques dominantes. Face aux exigences de visibilité à tout crin, maintenir un « travail de fourmi », dont les effets ne sont pas mesurables ; à côté des objectifs de qualification et d’employabilité poursuivis par des opérateurs d’autres secteurs, favoriser des formations qui cultivent l’esprit critique et la réflexion sur le sens, le « pourquoi » ; face au « court-termisme » de certains dispositifs, maintenir une dimension de travail patient dans le long terme ; aux logiques de cloisonnement qui favorisent le contrôle, opposer la mise en lien, les logiques d’articulation. Ces résistances, le Centre de formation Cardijn (Cefoc) veut les mettre en œuvre tant au sein des groupes de formation qu’il propose que dans la manière dont il s’organise et dans les liens qu’il entretient avec d’autres associations. Pour les auteures, Vanessa Della Piana et Véronique Herman (formatrices au Cefoc), seule une vigilance collective permettra au secteur de l’Éducation permanente de rester le contre-pouvoir qui est sa raison d’être et sa spécificité.

Ce texte s’inscrit dans le cadre d’une démarche collective volontaire qui a associé plusieurs organismes actifs dans le secteur de l’Éducation permanente. Ces associations (Cefoc, Centre Avec, CESEP, Couples et Familles, Justice et Paix, Media Animation, Pax Christi, SAW-B, Ufapec) ont défini un thème sur lequel travailler collectivement. A savoir : le rôle de contre-pouvoir des associations et l’autonomie associative. Au départ de l’ancrage et des champs d’action qui sont les siens, chaque association a produit une analyse qui reflète son point de vue sur cette thématique. Le processus entamé sera poursuivi par un débat entre elles et avec les lecteurs.

Plusieurs autres analyses produites dans ce cadre sont d’ores et déjà disponibles en suivant ces liens :
- Les associations comme résistance et riposte au néolibéralisme, par Quentin Mortier (SAW-B) : www.saw-b.be/spip/Les-associations-comme-resistance
- Les défis de l’éducation au développement : les méthodes participatives au secours de l’autonomie associative, par Axelle Fischer (Justice et Paix) : www.justicepaix.be/spip.php?article1128
- Entre liberté et dépendance, les médias sur le fil, par Daniel Bonvoisin (Média animation) : www.media-animation.be/Entre-liberte-et-dependance-les.html
- Et si l’éducation permanente disparaissait ?, par Frédéric Rottier (Centre avec) : www.centreavec.site/Et-si-l-education-permanente-disparaissait
- Pouvoirs publics et associations issues des minorités : la double méconnaissance, par Nicolas Bossut (Pax Christi) http://paxchristiwb.be/publications/analyses/pouvoirs-publics-et-associations-issues-des-minorites-la-double-meconnaissance%2c0000700.html

Fermeture de nos bureaux

Du 7 août 08:00 au 18 août 16:30

Fermeture de nos bureaux