Accueil > Publications et études > Analyses > Analyses 2010 > Fractures temporelles, malaise existentiel. Partie 1 : Le règne de (...)

Fractures temporelles, malaise existentiel. Partie 1 : Le règne de l’urgence.

Murièle Compère, formatrice permanente au Cefoc, propose une mise en examen de notre rapport au temps, source de maux personnels et collectifs pour nombre de nos contemporains. Pour beaucoup, le temps semble passer aujourd’hui plus vite qu’hier… Le temps serait-il devenu une denrée rare ? Tout semble indiquer qu’on a moins de temps à se mettre sous la dent : la journée s’apparente à une « course contre la montre », le « budget temps » des individus est bouleversé, l’urgence n’est plus l’exception mais bien souvent la règle… Alors même que les avancées sociales et les progrès techniques devaient jouer en faveur d’une libération du temps ! Un deuxième volet de cette analyse explorera davantage les conséquences de ce rapport au temps en termes d’inégalités.

Télécharger ici l’analyse 10 complète.


Facebook