Accueil > Publications et études > Analyses > Analyses 2014 > De l’usage du pardon en politique et dans les institutions

De l’usage du pardon en politique et dans les institutions

C’est dans le domaine religieux et des relations humaines que le pardon est le plus souvent évoqué. Mais notre époque ne manque pas d’exemples de demandes de pardon également dans l’espace public et politique (à la suite de génocides, de purifications ethniques, de guerres mais aussi d’actes de pédophilie…). Après quelques précisions sur les sources religieuses de la notion de « pardon », Thierry Tilquin (formateur au Cefoc) interroge l’usage de ce langage dans le domaine collectif et politique : est-il également pertinent, légitime, possible ? Par ailleurs, le pardon supprime-t-il la recherche de justice ? Efface-t-il l’ardoise de l’histoire ? Peut-on tout pardonner et à tout le monde ? L’analyse ne manque pas de soulever de nombreux dilemmes. Elle démontre qu’il faut être prudent dans l’utilisation de ce concept, particulièrement lorsqu’il est utilisé dans le domaine politique et des institutions.

WE Parcours du migrant, de l’exil à l’asile

Du 14 octobre 09:30 au 15 octobre 16:30

Lieu : Auberge de Jeunesse à Namur

WE Parcours du migrant, de l'exil à l'asile