Accueil > Publications et études > Analyses > Analyses 2016 > À la frontière, être douanier et passeur

À la frontière, être douanier et passeur

Selon le romancier Édouard Glissant, dans les mythologies populaires, le géant est bon parce que sa grande taille lui permet de comprendre ce qui se passe de part et d’autre de la ligne de démarcation. Dans cette analyse, Vanessa Della Piana (formatrice permanente au Cefoc) propose au lecteur de prendre de la hauteur, à l’image du géant, pour cerner ce qui se cache derrière l’idée de « frontière ». Des frontières mentales aux frontières matérielles, des frontières symboliques aux frontières physiques, en quoi celles-ci font-elle sens ou au contraire menacent-elles le sens de la vie, personnelle et collective ? Qu’est-ce que les frontières et à quoi servent-elles ?

Fermeture de nos bureaux

Du 7 août 08:00 au 18 août 16:30

Fermeture de nos bureaux